Les ventes de logements neufs : une dynamique toujours positive mais menacée par des signes préoccupants

La Fédération des Promoteurs Immobiliers, qui regroupe les promoteurs immobiliers français en logement et en immobilier d’entreprise, ont publié leur baromètre des indicateurs avancés en logement dans toutes les régions de France, pour le premier trimestre 2017.

La dynamique des réservations toujours positive

L’année 2017 présente une nouvelle hausse des réservations : +13,8% par rapport au premier trimestre 2016, ce qui correspond à 35 059 logements réservés. Ces résultats confirment la dynamique positive à l’œuvre depuis le dernier trimestre de l’année 2014 puisque, depuis cette date, le marché a connu dix trimestres successifs de hausse.

Les réservations augmentent aussi bien chez les propriétaires occupants (+4,1% par rapport au 1T 2016) que chez les ménages investisseurs (+19,2%).

Cela s’explique notamment par les conditions favorables qui bénéficient aux acquéreurs : taux de crédits assez faible.

Quelques signes préoccupants apparaissent

Malgré la dynamique positive, des indices inquiétant surgissent :

  1. La croissance des réservations ralentit au 1T 2017 par rapport à celle observée durant les 12 derniers mois. En effet, entre le 1T 2015 et le 1T 2016, les réservations avaient cru de 21% (contre +13,8% entre le 1T 2016 et le 1T 2017).
  2. Le rythme des mises en vente ralentit puisque la hausse est limitée à +6,4% par rapport à l’année passée. Ce ralentissement se traduit logiquement par une baisse de l’offre commerciale avec -1,3% de logements disponibles en douze mois.
  3. Le délai d’écoulement est descendu à 9 mois, voir moins dans certaines métropoles comme La Rochelle ou Bordeaux, alors que les professionnels considèrent qu’un délai est sain lorsqu’il est au moins de 12 mois.

Un déséquilibre entre offre et demande qui provoque une augmentation des prix

Tandis que la demande augmente, l’offre diminue, ce qui provoque une augmentation du prix moyen de 5,1% par rapport au premier trimestre 2016. Cette hausse du prix moyen s’observe de manière homogène sur tout le territoire français.

Le marché du logement neuf, une opportunité de croissance à saisir par le nouveau gouvernement de Mr. Macron

Du fait de la demande dynamique sur le marché du logement neuf, le nouveau gouvernement d’E. Macron dispose d’une opportunité de croissance et d’emplois potentiels à court terme puisque de nombreux chantiers ne demandent qu’à s’ouvrir.

Mr Macron doit concrétiser la politique de l’offre promue par son programme électoral (simplifications réglementaires, stabilité fiscale, définition de zones prioritaires, etc…), s’il veut être capable de créer et entretenir une croissance aujourd’hui potentielle.

Les ventes de logements neufs : une dynamique toujours positive mais menacée par des signes préoccupants
5 (100%) 1 vote