Les risques des SCPI, les contraintes de ce placement immobilier indirect

Investir dans les parts de Sociétés Civiles en Placement Immobilier présente un intérêt primordial pour les particuliers. Ce procédé qui n’est généralement pas accessible aux investisseurs lambda, donne bien droit à ces derniers en pariant sur un investissement d’entrée réduit. Il offre des avantages indéniables notamment en matière de gestion de patrimoine car la société de placement se charge entièrement de cette opération.

Pas de prospection de clientèle et de biens à louer, pas de travaux comptables ni démarches administratives à assurer. La SCPI gère intégralement le patrimoine immobilier. Que des avantages à en croire, mais les risques SCPI et les contraintes existent également et bien que modérés, ils ne sont pas non plus à négliger.

Ce qu’il faut savoir avant d’investir dans les SCPI

C’est certain ! Acheter des parts de SCPI est un moyen efficace et fiable pour exploiter ses fonds à long terme. Grâce à des revenus élevés et réguliers, l’investisseur peut aisément financer son quotidien et sa retraite. Toutefois, pour que cet avantage soit préservé, il nécessite de considérer certaines contraintes. En effet, la connaissance des contraintes et d’éventuels inconvénients liés à la SCPI permet d’anticiper certaines mesures qui contribuent à atteindre le niveau de rendement escompté.

Les contraintes de l’investissement en SCPI

L’investissement dans les SCPI suggère l’acquisition d’un patrimoine étendu (géographiquement) et essentiellement composé d’actifs immobiliers divers. De telle sorte qu’en cas de défaillance subie par l’un des biens immobiliers (vacance locative, dommages ou loyers impayés), l’investisseur peut bénéficier d’une continuité de revenus grâce à l’apport des autres immeubles. Si les difficultés proviennent de l’incompétence de la société de gestion, il est possible de déléguer les activités à une autre entité agréée. Par ailleurs, la SCPI se cantonne à l’immobilier d’entreprise. Ce qui suppose une sélection plus marquée des locataires à fortes capacités financières. Le cas échéant, cette exigence peut avoir une répercussion sur le taux d’occupation des immeubles.

Les risques SCPI éventuels

La SCPI est susceptible d’induire une perte de capital. Puisque les valeurs des parts dépendent des réalisations de la société, une diminution des prix immobiliers laisse entendre une baisse de valeurs. Et de toute évidence, une baisse de revenus. Dans un contexte économique, les risques SCPI peuvent inclure une perte de rendement pouvant s’expliquer par la réduction du montant des loyers. Une situation qui peut être toutefois compensée par une réserve de bénéfices. Enfin, toute difficulté engendrée par une cession de parts peut avoir un rapport avec une difficulté de revendre les biens sur le marché secondaire.