Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier et vous souhaitez le vendre ? Vous envisagez de faire l’achat d’un nouveau bien ? Ou vous vous êtes hérité d’un bien immobilier dans le cadre d’une succession ? Dans l’un ou l’autre de ces cas, il est nécessaire de connaitre la valeur vénale du bien. À cet effet, une estimation de son juste prix doit être réalisée. Si vous voulez réaliser vous-même l’estimation de votre bien immobilier, voici les 5 critères à considérer pour y arriver efficacement.

L’emplacement du bien immobilier

Le premier point à prendre en compte pour déterminer la valeur exacte d’un bien immobilier est sa localisation géographique. Ce n’est plus un secret pour personne que la situation géographique d’une habitation influence grandement son prix. En effet, certaines communes ont une meilleure cote que d’autres.

Cela s’explique tout simplement par le fait qu’elles sont animées, ou qu’elles bénéficient de la proximité des transports, des commerces, des écoles, des centres sportifs. Tous ces éléments sont susceptibles d’accroître le prix d’un bien par rapport à un autre logement similaire. On estime que les biens qui se trouvent dans ces milieux bénéficient d’une plus-value de 5 à 15 %.

Toutefois, certains quartiers sont en devenir et vous ne devez pas non plus les négliger si vous désirez devenir agent immobilier indépendant. Si sur le plan local d’urbanisme, il a été prévu des aménagements tels que la création d’une ligne de tramway, de bus, des pistes cyclables, des espaces verts ou même un complexe scolaire, une plus-value se justifie pleinement.

Aussi, si votre bien se situe dans un bassin d’emploi en raison de la demande qui est forte, l’estimation immobilière sera plus élevée. À l’opposé, si le chômage est élevé, le prix du bien sera plus bas.

L’état du bien immobilier

Dans le cadre de votre estimation immobilière, il est également important de considérer l’état de l’immeuble ou de la maison. Un bien à rénover coûte dans la majorité des cas moins cher qu’un bien refait à neuf. Ainsi, si vous envisagez de faire un ravalement de façade ou la réfection d’une toiture, vous devez établir un devis par un artisan et diminuer le prix en conséquence.

Il en est de même pour un logement qui n’est pas dans son état normal. Il doit bénéficier d’une rénovation plus ou moins lourde, ou du moins une remise au goût du jour. À cet effet, son prix sera alors forcément revu à la baisse. Généralement, la décote pour une rénovation importante peut atteindre 20 % de la valeur du bien.

Les caractéristiques du bien immobilier

Par exemple, un bien situé au rez-de-chaussée sera moins côté qu’un bien se trouvant à l’étage, soit jusqu’à -25 %. D’autres caractéristiques du bien augmentent également son prix à savoir :

  • l’agencement du logement ;
  • la surface ;
  • le nombre de pièces ;
  • l’exposition ;
  • les installations ;
  • la présence d’une cave ou d’un garage ;
  • la présence d’un balcon ou d’une terrasse ;
  • l’orientation.

Notez également que les espaces communs comme la cour, les espaces verts, la piscine et le local à vélo influent sur l’évaluation du prix.

La consommation énergétique du bien immobilier

Aujourd’hui, beaucoup plus d’acheteurs s’intéressent au DPE (diagnostic de performance énergétique). En effet, par jour, chaque ménage dispose d’une part importante d’énergie qu’elle consomme. Cette énergie est répartie entre le chauffage, l’eau chaude, la climatisation et autres. Pour que votre bien puisse avoir plus de valeur, votre consommation énergétique doit être basse.

Il faudra faire attention aux pertes énergétiques et vérifiez l’état de vos différents équipements. Pour faciliter l’estimation, l’isolation de votre bien est aussi importante. C’est l’isolation qui améliore le confort intérieur et permet une augmentation rapide de la température de la pièce.

Ainsi, une habitation qui bénéficie d’un mauvais DPE pourra voir son coût réduit puisque les potentiels acheteurs devront effectuer des travaux de rénovation. Par ailleurs, cela risque d’être un handicap pour eux dans l’obtention de prêts complémentaires pour leurs financements.

Le marché immobilier

Le marché immobilier local est le critère de référence lorsqu’il s’agit de faire l’estimation d’un bien. En fait, lorsque le bien est mis en vente au juste prix, il sera vendu bien plus rapidement. Les acheteurs avant de faire une offre consultent le marché immobilier local pour se faire une idée précise de la valeur des biens. Ils ne visiteront pas un logement surévalué.

Il vaut mieux alors comparer les prix de biens équivalents récemment vendus sur la base des notaires en ligne pour écarter toute notion d’affect dans l’évaluation immobilière.

Vous devez prendre en compte ces différents paramètres cités pour faire évoluer de façon objective votre bien immobilier.