Est-il plus judicieux d’épargner dans un contrat d’assurance-vie ou d’investir dans l’immobilier locatif avec la Loi Pinel ?


Les caractéristiques d’un placement en assurance-vie

L’assurance vie désigne une enveloppe de placement modulable et disposant d’une fiscalité avantageuse. En effet vous pouvez incorporer un large panel d’éléments au sein de votre contrat d’assurance vie : fonds de placements, société d’investissement, actions, obligations…

Ce type de placement permet de faire évoluer le capital investi de l’épargnant et de lui  restituer à tout moment en cas de demande (on parle de rachat partiel ou total).

Souscrire un contrat d’assurance vie vous procure plusieurs avantages.

En effet vous bénéficiez d’une réduction des prélèvements ainsi que d’un abattement passé la huitième année de détention (premier versement confère l’antériorité fiscale du contrat).

La bonne tactique pour investir serait donc d’ouvrir une assurance vie dès maintenant avec peu de capital puis d’y investir quand vous le pourrez.

Le choix des versements est libre au sein d’une assurance-vie. Vous pouvez opter pour des versements réguliers ou bien choisir de verser ponctuellement des fonds.

Il existe deux options concernant la gestion de l’assurance vie, celle ci peut se faire par des professionnels qui se baseront sur vos choix d’investissements (gestion sous mandat) ou bien se faire sur vos seules décisions (gestion libre).

La souscription à un contrat d’assurance vie vous donne la possibilité d’aménager une rente viagère pour votre retraite, disposer de fonds en cas de coups durs ou bien faire un lègue à vos descendants. Les assurances vie sont très modulables quand à la façon de sortir votre capital.


Quels sont les apports de la loi Pinel ?

Anciennement loi Duflot, la loi Pinel vient apporter une plus grande souplesse en permettant un engagement du contrat de location sur 6, 9 ou 12 ans. Cet engagement reviendra à l’investisseur sous forme d’un loyer perçu ainsi que d’une réduction d’impôt équivalente à : 12, 18 ou 21% du bien acheté.

Vous bénéficierez en plus de la réduction d’impôt liée à la loi Pinel, d’un loyer provenant de votre locataire, ainsi que d’un élargissement de votre patrimoine immobilier. Vous pourrez choisir à la fin du contrat si vous souhaitez réinvestir dans un autre projet de défiscalisation en Loi Pinel ou bien conserver le bien en location afin d’adopter le statut de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) par exemple.

Cet investissement peut, à la différence de l’assurance vie, être financé à crédit. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un effet de levier venant décupler vos bénéfices. Il faut cependant disposer pour cela d’une capacité d’endettement adéquate. Si votre taux d’endettement dépasse les 33 % vous aurez des difficultés à emprunter auprès d’une banque.


Quel investissement préconiser ?

L’utilisation de la loi Pinel conviendra parfaitement aux investisseurs souhaitant diminuer leurs revenus imposables tout en développant leur patrimoine immobilier. Une opération en loi Pinel est recommandée aux personnes disposant d’une bonne capacité d’endettement afin de créer un effet de levier lié au crédit.

Une assurance vie conviendra quand à elle aux épargnants disposant de liquidités à placer et désirant s’ouvrir à un plus large choix d’investissements et ainsi profiter d’avantages financiers et fiscaux. Il est de plus recommandé aux investisseurs disposant d’un grand montant de liquidités d’investir dans une assurance vie.

Il serait cependant judicieux d’ouvrir une assurance vie même si on ne souhaite pas investir dessus pour le moment. Vous pourrez ainsi commencer à faire tourner le compteur des années vous donnant droit aux avantages fiscaux.


Quels sont les avantages de l’assurance vie en Suisse en matière de défiscalisation et d’avantages fiscaux ?

Souscrire à une assurance vie est véritablement un parachute fort appréciable au moment de quitter la vie active, pour profiter des joies de la retraite. Comme vous pourrez le lire ici https://www.troisiemepiliersuisse.info, le système suisse diffère de ce que nous pouvons avoir en France. En effet, la Suisse fonctionne sur 3 niveaux pour assurer à ses concitoyens une retraite confortable. Vous y êtes peut-être confronté si vous êtes frontalier. La question de l’assurance vie est évidemment une prévoyance facultative, comme vous pouvez aussi en trouver en France. Elle fait partie du pilier 3.

Mais quel est le fonctionnement de l’assurance vie en Suisse et quels sont ses avantages ? Voici quelques informations pour commencer à vous répondre :

  • Comme pour n’importe quelle assurance vie, vous allez pouvoir placer une partie de vos liquidités sur un fonds en euros sécurisé, et envisager également de diversifier par l’intermédiaire de placements, qui sont forcément plus risqués.
  • Du point de vue des économies que vous allez réaliser avec une assurance vie suisse, vous pouvez bénéficier de déductions fiscales. Vous pourrez donc déduire chaque année vos primes et vos cotisations. Bien entendu, vous aurez affaire à des plafonds. Ils diffèrent en fonction de si vous êtes salarié ou sous le régime d’indépendant.
  • Vous devez aussi savoir que si vous continuez à exercer dans les 5 ans suivant votre départ à la retraite, vous pourrez continuer à percevoir ces avantages fiscaux.
  • Les intérêts que vous percevez ne sont pas imposables.

Nous nous devons également de vous dire, qu’en Suisse, il existe 2 types de pilier 3, à savoir le pilier 3 lié et le pilier 3 libre. Si vous avez une imposition sur la fortune, vous ne serez pas imposé avec le pilier lié, tandis qu’avec le libre, vous devrez faire une déclaration annuelle au fisc.