Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier et vous souhaitez le louer au meilleur prix possible, tout en respectant les règles en vigueur ? Il est important de connaître les différentes charges et taxes liées à votre bien ainsi que les règles de calcul pour fixer le prix de votre loyer. De plus, dans certains cas, une révision ou une augmentation du loyer peut être possible. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment fixer le prix de votre loyer en prenant en compte ces différents éléments.

 

Gagner de l’argent en louant son logement

Si vous souhaitez devenir rentier en investissant dans l’immobilier locatif, il est primordial de fixer le prix de votre loyer correctement. Pour cela, vous devez tenir compte de plusieurs critères. Tout d’abord, la localisation de votre bien immobilier est un élément clé : un logement bien situé dans un quartier recherché peut justifier un loyer plus élevé que dans une zone moins attractive. 

Ensuite, la superficie du logement est également un facteur important. Plus le logement est grand, plus le loyer pourra être élevé. Vous devez également prendre en compte les caractéristiques du bien (nombre de pièces, étage, équipements…) ainsi que les charges locatives à la charge du locataire. Enfin, il est recommandé de faire une étude de marché pour connaître les loyers pratiqués dans la zone géographique de votre bien immobilier. Fixer un loyer trop élevé risque de rendre votre bien difficilement attractif pour les locataires, tandis qu’un loyer trop bas pourrait vous faire perdre de l’argent. 

Plus le bien que vous mettrez en vente sera rénové et en parfait état, plus le prix que vous pourrez fixer en loyer sera élevé. Si votre objectif est d’assurer un revenu pérenne dans le temps et ne pas revenir dans quelques années sur ces projets pour réaliser des travaux, envisager une rénovation complète du bien AVANT la mise en location. Outre la mise aux normes obligatoire, bien sûr, mais surtout un rafraichissement des murs, sols, plafonds, et pièces de vie. Cela demande un certain investissement temps et argent : combien de temps pour rénover une maison ? Combien débourser pour la rénovation ? Multipliez les devis pour comparer.

 

Comprendre les références

Vous devez déterminer le prix de votre loyer en fonction des références applicables. En effet, chaque commune dispose de son propre encadrement des loyers pour les locations non meublées (loi ALUR) contrairement aux locations meublées qui sont libres. Les références sont basées sur les caractéristiques du bien et du marché local afin de protéger tant les propriétaires que les locataires.

En France, il existe des plafonds pour fixer le prix d’un loyer. En effet, depuis l’instauration de l’encadrement des loyers en 2015, le montant du loyer d’un logement est limité dans les zones tendues. Ces plafonds dépendent de plusieurs critères tels que la localisation du logement, sa surface habitable, la date de construction du bâtiment, les équipements et les services proposés. Ces plafonds sont établis par arrêté préfectoral et sont révisés chaque année. Il est important de respecter ces plafonds, car un loyer trop élevé pourrait être considéré comme abusif, ce qui pourrait entraîner une amende pour le propriétaire et un remboursement pour le locataire.

 

Les critères d’élaboration des références

Il existe une multitude de critères pris en compte par les autorités pour élaborer les références. Ceux-ci sont principalement :

  • la superficie ;
  • la qualité et l’année de la construction ;
  • les occupants ;
  • la localisation (Paris ou province) ;
  • l’équipement ;
  • le standing général ;
  • la demande locative.

Ces facteurs contribuent à influer sur le prix à appliquer pour la location du bien. Cependant, il est important de noter que votre loyer ne peut pas être supérieur à la référence.

 

Adapter le prix au marché

Une fois les références connues, vous devez les adapter au marché. Pour ce faire, vous pouvez effectuer des comparaisons avec les annonces publiées pour les biens similaires situés dans le même secteur. Ainsi, vous verrez si les loyers affichés sont supérieurs ou inférieurs à la référence et vous pourrez trouver le meilleur compromis. Si le marché est saturé et si vous constatez beaucoup d’offres en dessous de ce que vous pouvez proposer, alors vous devrez revoir à la baisse le prix de votre loyer. Par contre, si les offres sont rares et/ou très chères, alors, vous pourrez envisager d’augmenter un peu le prix de votre loyer. 

Être attentif aux aides disponibles

Si vous visitez des logements sociaux, sachez qu’un dispositif spécifique est mis en place pour faciliter l’accès au logement locatif. La plupart des villes ont des aides supplémentaires pour les personnes à faible revenu. Ces aides sont soumises à des conditions strictes et peuvent varier selon le type de logement proposé et le montant du loyer. Elles peuvent être cumulatives avec d’autres politiques telles que le zonage, les zones tendues ou les APL (aides personnelles au logement).

 

Proposer des services additionnels

Opter pour des services en plus peut être un excellent moyen de faire grimper le prix de votre loyer. Offrir une option de garde des animaux domestiques, par exemple, peut permettre d’augmenter les demandes et vous donner le pouvoir de demander un loyer plus élevé. D’autres services additionnels comme la lingerie, la fourniture de serviettes et la climatisation peuvent aussi être considérés. De même, n’oubliez pas de prendre en compte le choix des matériaux utilisés pour l’aménagement intérieur et extérieur du bien.

 

Vérifier la solidité de votre contrat

Le contrat de location doit être écrit en bonne et due forme et conforme à la loi. Il doit préciser toutes les conditions requises pour obtenir le loyer convenu, y compris la durée du bail, le montant du loyer et les modalités de paiement. Le contrat de location doit également mentionner les obligations du propriétaire et celles des locataires, ainsi que les clauses relatives aux réparations et améliorations.

 

Fixer le prix de votre loyer n’est pas une chose facile. Cependant, en tenant compte des références, en adaptant le prix au marché et en proposant des services supplémentaires, vous serez en mesure de trouver le meilleur compromis entre le montant du loyer et les droits des locataires. N’oubliez pas non plus de vérifier la solidité de votre contrat avant de signer.