Aujourd’hui, l’essor insoupçonné de la cryptomonnaie fait beaucoup réfléchir les investisseurs. En effet, plusieurs se demandent s’il faut conserver les pratiques classiques de placement à l’instar de l’immobilier ou se tourner vers cette nouveauté qui semble créer des millionnaires de manière subite. Pour résoudre cette interrogation, il convient de maîtriser les différences entre ces 2 types d’investissements afin de procéder à un choix qui colle à vos goûts. Voici donc un décryptage des avantages et inconvénients de chaque option.

Bitcoin, une nouveauté pleine de subtilités.

Si le bitcoin intéresse plus d’un, c’est bien parce qu’il présente un potentiel réel d’enrichissement de ses investisseurs. En effet, ce n’est plus une spéculation, le bitcoin a prouvé à maintes reprises qu’il peut vraiment rendre riche. Cette star des cryptomonnaies peut justement, en quelques heures seulement, prendre une valeur exponentielle permettant à ceux qui se sont positionnés convenablement d’empocher des gains faramineux.

Elle requiert toutefois des compétences en trading pour bénéficier de ses opportunités. Si vous êtes un débutant, vous pouvez toujours vous faire accompagner par un spécialiste. Rendez-vous sur les pages de BitIQ pour trouver une bonne stratégie d’investissement en la matière.

Avantages généraux de la cryptomonnaie

Les avantages liés à la cryptomonnaie sont légion. Pour commencer, elle n’est pas soumise à une institution de contrôle contrairement aux monnaies traditionnelles. Pas besoin donc de banque centrale pour l’encadrer ; les transferts effectués par ce moyen revêtent une rapidité inégalée d’exécution. Elle ne connait pas de limites d’horaire de fonctionnement ni de frontières entre les états.

Ensuite, nous avons la sécurité quasi totale avec laquelle les transactions se réalisent. En réalité, contre toute attente, la cryptomonnaie apparaît comme l’un des moyens les plus sécurisés de paiement. Chaque compte d’utilisateur se trouve hautement crypté et les opérations ne peuvent être validées que par qui de droit. Il suffit de s’inscrire sur des plateformes fiables pour les échanges.

L’inconvénient

Précisons qu’aucun investissement ne présente de facteur-risque zéro. Le bitcoin n’en fait pas exception. Au contraire, la volatilité qui fait son potentiel d’enrichissement est aussi un énorme risque pour qui s’y aventure précocement. Quelques secondes suffisent pour perdre tout son capital. Il faudra donc de longues réflexions et une bonne stratégie pour gagner de manière satisfaisante.

L’immobilier, le placement de la stabilité

Si l’immobilier ne présente pas un potentiel d’enrichissement aussi grand que le bitcoin, il n’en demeure pas moins un investissement digne d’intérêt. En effet, ce secteur reste très rentable (2 à 7 % de ROI) surtout pour ce qui est de l’immobilier locatif. En outre des dispositifs d’accompagnement des investisseurs sont mis en place par l’État. Ils permettent d’encourager les particuliers par des allègements d’impôts considérables. Parmi ces mécanismes, les plus avantageux sont notamment la loi Pinel, celle des monuments historiques, le dispositif Malraux, etc.

Par ailleurs, le placement immobilier se révèle moins effrayant pour les investisseurs. Il semble moins risqué en raison du caractère tangible de ces réalisations. Il constitue le premier choix des personnes en recherche de revenus stables et d’agrandissement de leur patrimoine suivant une progression relativement lente. Cependant, il ne s’agit pas d’un investissement dépourvu d’inconvénients. Les difficultés de gestion, de recherches de locataire, d’instabilité des prix… sont entre autres les maux qui minent ce secteur.